« Parcours en Duo »
pour Saxophone Baryton, quatre Timbales et Vibraphone

À Jean-Pierre Caens
2001
Durée : 6 minutes 30 à 7 minutes

C’est Jean-Pierre Caens qui est à l’origine de la composition de cette pièce, et qui a suggéré l’association ingénieuse de la percussion et du saxophone baryton.
Les possibilités instrumentales du Saxophone se sont beaucoup enrichies ces dernières décades : les rencontres internationales régulières entre saxophonistes ont sans doute été stimulantes et ont favorisé certaines évolutions très intéressantes, sous l’influence des musiques ethniques, du jazz, ainsi que des musiques expérimentales électro-acoustiques ou électroniques. Les paramètres du Saxophone sont clairement répertoriés dans des publications, notamment celles de Jean-Marie Londeix ou Daniel Kientzi.
« Parcours en Duo », tout en refusant ce qui est de l’ordre de l’effet sonore, s’adresse à un Saxophone Baryton qui a progressé en étendue, en souplesse et en légèreté, et a pris certaines distances par rapport à ce que représentait l’enseignement de l’école française classique.
La palette sonore dont il est fait ici usage est très diversifiée.
Dans cette musique, des champs harmoniques se dégagent et libèrent une couleur modale : il s’agit toujours de modes inventés, dont le nombre de sons est restreint.
Cependant il est confié au Saxophone par intermittence un rôle expressif : cela concerne des bribes de phrases qui évoquent une voix parlée, chargée d’émotion. C’est alors qu’interviennent des micro-intervalles et que l’on sort de l’échelle chromatique tempérée.
La pièce se présente en séquences qui se juxtaposent les unes aux autres et se déroulent de sorte que chacune explore des horizons nouveaux. La dernière revient très naturellement sur des éléments évocateurs du début de l’œuvre.
La percussion apporte sa contribution par des imitations, des échos et des sons résonants. Elle permet surtout d’établir de véritables dialogues avec le Saxophone.

Inédit
En attente d’être créé

 

Retour